logo auto moto
Assurland.com 600 sites
annonces auto moto
la plus large diffusion et le plus grand choix d'annonces sur Internet !
auto moto
accueil
mon compte FAQ ? les services publier une annonce voir les annonces forfait pro
contact
 Ajouter aux favoris
 les services



 fiches pratiques



 fiches techniques



 actualités infos








5 € offerts par notre
partenaire annonceur
¦
alapage













































































































































































Partenaires


annuaire

Liens

N O U V E A U T E  Automobile : l'essai découverte
   
saab aerox

Saab 9.3 : un OVNI descendu du ciel ?

à l'inspiration du concept-car futuriste Aero X

(notre photo : l'Aero X lors du Mondial de l'Automobile)
Le réveil de la belle endormie

(notre photo : la nouvelle Saab 9.3 Cabriolet)
saab 9.3 cabriolet

Les visiteurs qui s’étaient rendus à la précédente édition du Mondial de l’Automobile en étaient restés interloqués. Le concept-car Aero X présenté par Saab à cette occasion pouvait-il servir de source d’inspiration au renouvellement de la gamme ? Le doute subsistait : effet de présentation ou de style ou bien encore fruit d’une démarche déjà engagée ? En effet, la Belle (marque) semblait quelque peu endormie sur une tradition, certes de bon goût, mais devenue un tantinet classique.

Coup de tonnerre et réveil soudain. Coup d’éclat futuriste aussi : ce qui paraissait être du domaine de l’OVNI, de l’imaginaire, devait – à un an de distance – donner corps à du présent, à du tangible.

Opération « coup de crayon »

Le message adressé aux designers de la marque semble bien avoir été entendu, au-delà même de ce que l’on pouvait attendre : modernité, fluidité et sportivité. D’un point de vue marketing, cela arrive à point nommé pour une marque qui, à ses origines, a participé à l’aventure aéronautique. Restait donc à en garder l’esprit pionner, ainsi qu’à surfer sur des technologies restant à la pointe du progrès ! Pour Saab, il fallait aussi à prouver qu’il en détenait encore tous les gênes !

saab 9.3 calandre
saab 9.3 cabriolet

Comment décrire la nouvelle Saab 9.3 ?

Vue face avant, elle apparaît sous les traits de la modernité et de la sportivité. Elle laisse entrevoir aussi une potentielle agressivité de formes et, paradoxalement, une horizontalité des lignes au niveau du capot où l’on reconnaît le trait stylistique Saab. Pourtant, le plus notable coup de crayon porte sur la calandre qui s’inspire de celui du concept car Aero X) tandis que le design des phares s’inscrit dans son prolongement. Les nervures à partir de la base des rétroviseurs donne du reflet au capot. Pour sa part, l’entrée d’air inférieure « assoit » l’auto dans sa ligne sportive.

Revoilà le Cx !

Un travail de fond a été engagé sur la silhouette et le profil qui rappelle ceux d’un coupé. Le résultat est là : la conception a donc porté sur le dynamisme : profil plus lisse pour une voiture plus « fluide ». A ce propos, revoilà le Cx (ou coefficient de traînée déterminant l’aérodynamisme d’un véhicule) qui, dans une période récente, avait été laissé le premier rôle à une mesure plus médiatique : le niveau de CO2 rejeté dans l’atmosphère.

Sur la 9.3, le Cx s’avère très « compétitif ». Il affiche 0.28 pour la Berline, 0.33 pour le Break et 0.34 (capote fermée) pour le cabriolet.

Les différentes déclinaisons et équipements de la Saab 9.3

Le constructeur propose 3 modèles qui vont de la Berline Sport à la Sport-Hatch (break nouveau style) pour se décliner en version Cabriolet (millésime 2008)

saab 9.3 cabriolet

saab 9.3 cabriolet

Pour reprendre la comparaison effectuée au début de cet article, faisant référence au concept-car Aréo X, nul ne sera surpris d’entrer dans une élégance « façon cockpit » découverte en prenant place au volant de la Saab 9.3. Impression renforcée par un intérieur est agrémenté d’une sellerie et d’habillages distingués (notre illustration). Le confort et l’accessoirisation sont au rendez-vous, le bon goût aussi. A noter également une fonction « Profiler » qui permet de mémoriser les préréglages de nombreuses fonctions : climatisation à régulation double zone, intensité de réglage du tableau de bord, aide au stationnement, essuie-glace à détecteur de pluie et alarme antivol.

Sur la Sport-Hatch que l’on peut qualifier de « break version sport », nous avons noté un astucieux système double plancher pour rangement de sacs à provisions. En outre, la tablette arrière est maintenue par d’ingénieuses glissières de retenues afin de faciliter le chargement.

La Berline de sport et la Sport-Hatch sont proposées en trois niveaux de finitions : Linear et Vector auxquelles viennent s’ajouter le haut de gamme Aero.

En ce qui concerne le Cabriolet, nous avons pas manqué de remarqué l’originalité des sièges avant à ceintures de sécurité intégrée, ainsi qu’un accès pratique aux sièges arrières (coussins profonds).

Particularité de tous les modèles, le système « Comsense », installé en série, vient améliorer le niveau de sécurité destiné à la « gestion de la concentration du conducteur »

Châssis et motorisation

Aspect important également, tenant à la sécurité, la Saab 9.3 est équipée d’une suspension arrière à quatre bras indépendants et d’un essieu arrière réactif offrant un bon comportement et une tenue de route que nous avons été en mesure d’apprécier.

Le bon comportement routier de la Saab 9.3 est conforté par les dispositifs d’assistance au freinage d’urgence (amplification de la pression de freinage lorsque le conducteur enfonce brutalement la pédale de frein), ainsi que par le dispositif ESP (contrôle électronique de trajectoire)

La gamme comprend 4 moteurs à essence, dont deux versions Bio power *, et trois moteurs diesels, qui s’étagent du moteur d’entrée de gamme 1.8i de 120 ch (90 KW) au 1.9 TtidD à double turbo au sommet de l’offre. Ce dernier développe 180 ch (132 KW) pour un couple remarquable de 400Nm.

  • Vous avez dit Bio power. Voulez-vous bien nous dire pourquoi ?

C’est l’une des solutions alternatives, lancée en France fin 2006, visant à promouvoir une consommation d’« énergie verte » (voir en particulier, un précédent article consacré à la soeur aînée de la 9.3, la Saab 9.5 Biopower)

En fait, pour Saab, l’un des initiateurs nordiques de cette technologie, il s’agit aujourd’hui de promouvoir l’utilisation d’une énergie renouvelable destinée à se substituer aux énergies fossiles qui, comme chacun le sait, s’épuisent inéluctablement.

C’est ainsi que le constructeur a été l’un des premiers à adapter ses moteurs fonctionnant au  E85 ou bio éthanol (mélange constitué de 15 % de carburant classique et de 85 % d’éthanol). Celui-ci est obtenu par distillation des produits de cultures (en France, la betterave) initiant ainsi une nouvelle filière de transformation énergétique. Certes la combustion de l’éthanol libère toujours (presque) autant de CO2 dans l’atmosphère, mais ce CO2 est obtenu à partir d’un processus que l’on pourrait qualifier de « recyclage de gaz carbonique », lui-même réutilisable autant de fois que nécessaire. Plus précisément, ce procédé naturel fait usage de la photosynthèse ou processus chlorophyllien inhérent à la croissance des plantes. Reste évidemment à s’assurer que les cultures ayant servi à l’alimenter ne seront pas elles-mêmes agressives vis à vis de l’environnement. Ceci impose bien entendu à la filière agricole l’obligation de respecter un cahier des charges suffisamment précis et strict en la matière. En résumé, le principal mérite de l’éthanol est, en définitive, de ne pas contribuer à l’augmentation de la concentration de CO2 dans l’atmosphère, l’enjeux principal – maintes fois rappelé – étant de ne pas continuer à alimenter l’effet de serre à l’origine du réchauffement de la planète.

Pour en revenir à la « 9.3 », il convient de noter que Saab marque incontestablement des points dans son re-positionnement. Il se montre même en concurrent sérieux des BMW Série 3, Audi A4 et autres Mercedes Classe C.

En outre, la Saab 9.3 en sa qualité de « véhicule plus propre », se trouve doublement « boustée » par une suralimentation au super éthanol E85 qui lui procure un taux de rendement et de compression sensiblement plus élevé (15 %). A noter d’ailleurs que l’aspect plus corrosif de ce carburant a amené le constructeur à adapter en conséquence les composants moteurs ainsi que le système d’admission (constitué désormais de tubulures en inox)

Voici donc, en résumé, une démarche forte de Saab qui revient en force sur le créneau des véhicules moyen et haut de gamme. Une action séduction, une nouvelle ambition aussi. Cette « rentrée » dans la nouvelle atmosphère automobile a bien entendu un coût, celui d’un véhicule confortable répondant à des critères d’exigence et de qualité.

  • Question subsidiaire : Est-ce que le sucre que vous mettez dans votre café et le bioéthanol que vous mettez dans le réservoir de votre Saab bio power provient de la même « distillerie » ?

Et bien, aussi surprenant que cela puisse paraître, la réponse est oui ! C’est ce que nous a appris la visite du complexe de production d’Origny dans l’Aisne.

Ce site, idéalement situé dans une région de production betteravière, est en fait, pour la première partie du processus, une sucrerie classique. La comparaison s’arrête là car la suite du traitement est différente : d’un côté, un produit fini, le sucre en poudre, obtenu par raffinage, et destiné à l’industrie alimentaire, de l’autre, une production de sirop à basse pureté, lequel va précisément servir d’ingrédient au processus industriel de fermentation d’alcool. Le sirop dilué puis ensemencé dans des silos sera ensuite distillé dans des tours ad hoc (vue de l’extérieur, l’installation ressemble à s’y méprendre à une raffinerie de pétrole). Selon les différents processus et procédés chimiques mis en oeuvre, l’alcool obtenu pourra atteindre un haut niveau de raffinage (pour l’industrie pharmaceutique et alimentaire) ou, à l’inverse, demeurera à un stade générique et servira de constituant au « carburant » éthanol.

J-R Rouzioux,

(C) tecinfor.com, octobre 2007, publication réservée aux sites Internet associés.

Finitions et tarif indicatif en € TTC (information Constructeur, octobre 2007)

9.3 Berline sport Finitions
essence et bio E85 Linear Vector Aero
1.8i  122 ch 25 950 - -
2.8T V6 255 ch - - 38 750
1.8t BioPower 150/175 ch 28 700 30 400 -
2.0t BioPower 175/200 ch - 31 850 -
diesel Linear Vector Aero
1.9  TiD 120 ch 28 300 30 000 -
1.4 TiD 150 ch 29 750 31 450 -
1.9 TTiD 180 ch - 32 750 34 950

A noter, une offre de packs disponibles en option :

. Pack Executive (2 350 €) :  sellerie cuir, système de navigation à écran tactile couleur avec cartographie Dvd Europe, et système audio ;
. Pack Média (2 790 €) : idem précédent avec en plus système audio Bose et kit main libres Bleuetooth ;
. Pack Premium (2 290 €) : sièges avant électriques et chauffants, projecteurs bi-xénon directionnels, système d'alarme, rétroviseurs extérieurs auto-obscruscissants ;
. Pack Business (490 € sur Linear, en série sur autres finitions) : rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement et assistance de parking.
..................................................................................................................

Veuillez nous faire part des éléments que vous aimeriez trouver dans cette rubrique :

- pour cela, merci de nous laisser un message -






 



auto moto



auto moto



  Conditions générales - Qui ?Partenaires Contact Mentions légales
  Le plus grand choix d'annonces sur annoncesno1automoto.com - © Copyright EDRS 2004-2008
© Edrs Edition et Tecinfor 2004-2008 -  automobile   annonces moto  immobilier  Voyages tourisme  infos presse news  petites annonces  edition