logo auto moto
Assurland.com 600 sites
annonces auto moto
la plus large diffusion et le plus grand choix d'annonces sur Internet !
auto moto
accueil
mon compte FAQ ? les services publier une annonce voir les annonces forfait pro
contact
 Ajouter aux favoris
 les services



 fiches pratiques



 fiches techniques



 actualités infos




c1


gtvt


N O U V E A U T E  Automobile : Nouvelle CLIO, l'essai découverte

 Renault : découvrir les autres présentations et nouveautés
  Panorama des nouveautés Renault (autres présentations, essais et reportages) :
 Renault Crossover Koleos   Renault: nouveau Kangoo  Renault    Twingo    Sport

 Renault nouvelle Laguna     Renault  Grand Modus      Renault     Clio     Estate   
Renault Nouvelle Clio rouge

La  "CLIO" en panne de communication ?

Elégante et racée : sur la ligne d'un nouveau départ ?

(Photo : Renault Clio pour poursuivre la Saga)

Octobre 2012 - Renault veut-il, véritablement, marquer un grand coup en présentant sa " Clio 4" ou "nouvelle Clio" ? A quelques années d'intervalles, la réponse eut été positive. C'était même la règle.. Aujourd'hui, Renault semble préférer la publicité à la communication qui s'appuie sur la démonstration. Dans notre esprit, "politique de communication" rime avec possibilité de découvrir objectivement le produit à l'occasion d'une présentation en situation. . 

Dans l'immédiat, le constructeur français est à la peine sur le territoire français, de même que ses services de presse sont quasiment aux abonnés absents. Serions-nous entrés dans l'ère de la nouvelle communication, celle qui s'inscrit dans la monotonie d'un quotidien qui ne fait plus rêver, rythmé par le communiqué de presse publié sur Internet ? Basta, c'est tout (restent la grosse tête et les chevilles qui ont exagérément enflé) ! En lieu et place, circulez... au volant d'une "belle étrangère" qui, moins prétentieuse, s'est montrée plus attentive à vos souhaits ! 

Certains constructeurs voudraitent nous faire croire que le journalisme nouvelle formule a changé rédicalement de nature; Il se confondrait, aujourd'hui, avec l'AFP et l'agence de presse, c'est-à-dire à un flot d'informations repris quasiment à l'identique, comme déversé anonymement dans les boites mails. Dans la même veine, les fiches techniques et les communiqués de presse des constructeurs seraient mis à disposition de journalistes relégués au statut de stagiaires et, au mieux, de documentalistes.

L'avènement du tout pré-formaté, nous ne pouvons y croire ! Comme pour la vérité révélée, suffirait-il de se référer aux Saintes écritures où tout est dit, tout déjà écrit, tout déjà prémâché ? Ce constat serait affligeant. La valeur ajoutée par l'évaluation ou la réflexion serait-elle reléguée aux oubliettes ? Où est la réalité d'un groupe aux bases encore françaises (mais est-il permis de se poser la question : pour combien de temps ?) ? Où est la créativité qui permet, véritablement, de surmonter les obstacles ?

Nous percevons les expressions gênées des services de presse des constructeurs et nouveaux spécialistes en communication dégradée. Est-ce bien l'image et l'histoire qu'il faudrait raconter ? Désenchantement, fantasme évanoui, telle pourrait être la nouvelle formule express d'un constructeur créateur d'automobile qui a perdu le rêve en cours de route, comme on perd un enjoliveur brinquebalant sur une route mal carossée (certes, c'était avant la promotion des jantes en alliage). Un rétropédalage sans présent tangible, dans le marécage de l'avenir incertain. Les réductions budgétaires peuvent-elles tout expliquer ? Où est la passion ? Doit-on dire : vive la technocratie ou A bas la technocratie ?!

Selon Carlos Ghosn, président de Renault, la firme au losange mise pourtant sur sa nouvelle ligne et calanque, appelée à être déclinée sur d'autres modèles. C'est peut-être une bonne idée pour l'aider à redynamiser ses ventes (réf. : conférence de presse du 27 septembre 2012, l'avant-veille de l'ouveture du Mondial de l'automobile à la Porte de Versailles). Carlos Ghosn, maître d'oeuvre ou témoin déjà résigné d''un avenir compromis ? En tout cas, une angoisse prégnante et difficilement feinte était perceptible dans ses propos.

Cela pour dire, aussi, que l'information que nous transmettons suppose, de notre point de vue 1) l'existence d'interlocuteurs et de constructeurs qui veulent vraiment communiquer et 2) la possibilité d'effectuer un travail d'évaluation que les lecteurs souhaitent trouver ici.

Dans la séquence nostalgie, voici donc la présentation de la Clio, celle d'avant la nouvelle "nouvelle Clio"... Retour sur images. Même avec la crise, on prenait encore du plaisir à se laisser entraîner dans l'histoire et, accessoirement, à en entraîner d'autres  !

En vertu de quoi, voici ce que nous écrivions en l'an de grâce 2009 :

Pour affirmer le caractère dynamique et le look racé de la nouvelle Clio, le constructeur propose dès sa sortie une version GT et deux versions Renault Sport.

La Renault Clio III vise à établir ses nouvelles emprises et références


g3


Une belle aventure au compteur pour celle qui, il y a vingt ans, avait reçu la lourde mission de remplacer la Renault 5, légendaire elle-aussi. De renouvellement en renouvellement, Renault est passé des déclinaisons successives I et II (8.5 millions d’exemplaires commercialisés jusqu’en 2005), au succès confirmé de la Clio III, élue véhicule de l’année 2006 

2006 marque en effet une étape pour ce véhicule avec un classement  5 étoiles à l'Euro Sécurité Test NCAP. Autre fait positif, l’indice de satisfaction élevé (jusqu'à 80 %) auprès de ses adeptes à deux ans et demi d’utilisation.

En tout cas, voici un chiffre qui, à lui seul, peut mieux résumer le succès enregistré ; dix millions de véhicules vendus sur les vingt années qui viennent de s’écouler.

Renault Nouvelle Clio rouge avant
Renault Nouvelle Clio rouge optique
Renault Nouvelle Clio rouge roue

Renault Clio : un look en puissance et une élégance sobre  © Photos R-J R

Pour transformer l’essai, Renault compte aujourd’hui sur deux éléments principaux : d’une part, sur cette version re-stylisée, déclinée aussi en versions sport et, d’autre part, sur la Clio Estate (autrement dit la version break) qui représente à elle-seule 18 % des ventes de Clio en France (30 % en Allemagne)

Clio, une histoire de famille

Pour un constructeur, la force, pour ne pas dire l’atout séduction d’une proposition automobile, réside dans l’étendue de sa gamme, mais aussi dans la diversité des déclinaisons de chacun de ses modèles. Pour la Clio, Renault n’échappe donc pas à la règle.

Dans la famille Clio, « je demande »

. Clio Campus : Lancée en 2006, elle affiche 400.000 clients à son compteur dont un quart en France. Ses atouts : compacité (3,818 m, soit 209 mm de moins que nouvelle Clio). Elle séduit prioritairement les femmes urbaines (52 % des ventes en 2008), les sociétés (notamment en France) et les utilisateurs qui la considèrent comme une deuxième voiture ;

. la « nouvelle » Clio

agh

Elle affirme sa nouvelle personnalité en reprenant une partie des codes de sa sœur aînée, la Mégane, en particulier en ce qui concerne son bouclier avant : entrée d’air plus généreuse soulignée par des protections noir mat, projecteurs anti-brouillards sertis, optiques de phare qui se prolongent jusqu’à la ligne d’entrée d’air. A l’arrière, bouclier allégé en partie centrale et feux de recul intégrés dans les coins inférieurs.

. Clio Estate (se reporter à l’article que nous lui avons consacrée dans nos colonnes)

Clio Estate
Clio Estate
Clio Estate
Renault Clio Estate : une voiture qui a du coffre !

En ce qui concerne l’avant, pas de différencie avec la berline. C’est dans son prolongement qu’elle se distingue, en particulier par une déclinaison forte de sa lunette arrière qui abrite pourtant un très confortable espace utilisable, soit pour le confort des passagers, soit pour abriter une substantielle charge utile. Le haillon est surplombé d’un enjoliveur de pavillon aérodynamique et de barres de toit.

La ClIo Estate s’inscrit dans un univers loisirs et utilisation pratique où ses capacités de chargement la font remarquer (+ 50 % par rapport à la berline) : En configuration sièges arrière rabattus, la Clio Estate délivre 1.227 dm3. Elle dispose aussi d’un plancher de coffre amovible à deux positons, dont l’un à surface de chargement plane.

A signaler aussi, le choix du design intérieur, sobre et de bon goût, en particulier pour une planche de bord au toucher souple. Parmi les améliorations proposées en option, notons le Carminat TomTom © à écran large et le toit ouvrant panoramique. Le client pourra aussi choisir entre deux types d’ « ambiance », claire ou foncée.

. Nouvelle Clio GT

Renault Nouvelle Clio arrière
Renault Nouvelle Clio siège arrière
Renault Nouvelle Clio gt sièges

La Clio GT et son habillage sport  © Photos EB

La griffe GT fait son apparition sur la berline 3 et 5 portes. Elle tire son inspiration de la Formule 1 avec l’intégration d’extracteurs d’air sur les ailes avant, un diffuseur d’air à l’arrière et d’une lame aérodynamique à l’avant. Elle peut recevoir trois moteurs : dCi 105, 1.6 128ch et/ou 2.0 16v 140ch, couplés à une boîte de vitesses à 6 rapports.

La Clio Gt se distingue par sa couleur exclusive bleu Malte. Elle est montée sur des jantes 16’’ anthracite. A l’arrière, elle est équipée d’une sortie d’échappement à double cannelure. A l’intérieur, quelques signes distinctifs : touches sportives, sigle GT sur la sellerie, sièges à maintien latéral renforcé, pédales perforées en aluminium…

. Pour les passionnés : Nouvelle Clio Sport

Renault Nouvelle Clio sport bumper
Renault Nouvelle Clio sport bumper
Renault Nouvelle Clio sport sieges
Renault Clio Sport : priorité à la conduite sportive © Photos RP
Renault Nouvelle Clio sport avant
Renault Nouvelle Clio sport cannule
Renault Nouvelle Clio sport pédales

Pour les passionnés de conduite automobile sportive, le fin du fin est proposé par la Nouvelle Clio Renault Sport équipée de deux châssis distincts : Sport et Cup, Ce dernier qui donne la priorité aux performances « colle » à la route.

Renault propose deux variantes adaptées à chaque clientèle visée : l’une plus sensible au côté « sport chic » du véhicule privilégiera l’équipement et le confort, tandis que l’autre visera la performance pure au détriment, cette fois, d’une part de confort.

En tout état de cause, ainsi que nous avons pu l’apprécier sur le circuit d’essai, ce sont les performances élevées des véhicules proposés qui forment la différence en termes de technologie et de puissance. En effet, le moteur de la Clio Sport offre une puissance de 100 ch par litre de cylindrée. Il « met le feu » aux performances de ce véhicule doté d’une excellente tenue de route et d’un niveau de sécurité qui ne manque pas d’être au rendez-vous. En particulier le freinage s’avère d’une grande efficacité (les disques, ventilés à l’avant, de 312 mm sont associés à des étriers Brembo à quatre pistons)

La nouvelle Clio Sport fait entrer ses adeptes dans le monde bien réel de la conduite sportive. Elle est dotée d’un moteur de 2.0 16v atmosphérique nouvelle version, offrant un meilleur couple à bas régime, ainsi que des rapports de vitesses plus courts en 1ère, 2ème et 3ème, permettrant d’atteindre les 100 km/heure en 6.9 secondes. Des efforts ont également été faits sur la consommation qui gagne 0,7 l/100 km (et 14 g de CO2) par rapport à sa devancière de 2006. Une consommation qui peut être contenue à 8,2 l en cycle mixte (195 g CO2 / km)

La nouvelle Clio Sport confirme donc les performances induites par sa silhouette tout en puissance. Sa personnalité sportive est signée à l’intérieur de l’habitacle qui décline son esprit pilotage : volant en cuir perforé, compte-tours jaune, alertes sonore et visuelle, sellerie sport et sièges spécifiques.  Le tout est agrémenté selon trois ambiances : « Gris argenté », jaune ou « Carbone foncé », en option sièges basquets.


En résumé, Renault ne laisse pas de place au hasard à l’occasion de la sortie de la nouvelle Clio, laquelle se trouve ainsi confirmée dans sa position de fleuron de la gamme, au même titre que les monospaces. Qu’il s’agisse de la version campus ou berline, de la finition Estate (break) ou la version Clio Sport, Renault allie le soucis du détail à l’aspect pratique et à un niveau de performance élevé, caractérisé aussi par une belle offre de motorisations.

Incontestablement, des éléments de nature à séduire et à raviver l’intérêt pour la « saga Clio » qui, après avoir évolué sensiblement par rapport à ses origines, entre dans la troisième décade d’un cycle de succès auquel ont adhéré plus de dix millions de clients.

J-R. Rouzioux,
Mai 2009

Prix (en €) : une gamme qui s'échelonne de 9.980 € (Clio campus) à 25.600 € (Clio Renault Sport) - date de disponibilité, mai-juin 2009)


© Tecinfor.com - juin 2009, publication réservée aux sites Internet associés.

..................................................................................................................

Veuillez nous faire part des éléments que vous aimeriez trouver dans cette rubrique :

- pour cela, merci de nous laisser un message -






 



auto moto



auto moto



  Conditions générales - Qui ?Partenaires Contact Mentions légales
  Le plus grand choix d'annonces sur annoncesno1automoto.com - © Copyright EDRS 2004-2008
 © Edrs Edition et Tecinfor 2004-2008 -  automobile   annonces moto  immobilier  Voyages tourisme  infos presse news  petites annonces  edition