logo auto moto
Fnac promotion 600 sites
annonces auto moto
la plus large diffusion et le plus grand choix d'annonces sur Internet !
auto moto
accueil
mon compte FAQ ? les services publier une annonce voir les annonces forfait pro
contact
 Ajouter aux favoris
 les services



 fiches pratiques



 fiches techniques



 actualités infos








5 € offerts par notre
partenaire annonceur
¦
alapage

Partenaires



















annuaire

Liens

N O U V E A U T E  Automobile : le nouveau Grand Scénic 7 ou 5 places, l'essai découverte

 Renault : découvrir les autres présentations et nouveautés
 
Renault Grand Scenic

La  « vie à bord » d'un monospace pour...

Recevoir, en prime, le confort d'une berline

(Photo : Renault Scenic, l'élégance tranquille)

Renault Grand Scénic : la conquête d'un espace de confort

Pionnier du véhicule monospace, Renault avait néanmoins, au fil du temps, laissé ses concurrents envahir quelque peu ses plate-bandes. La présentation du nouveau Grand Scénic donne au constructeur l’occasion d’amorcer une contre attaque en direction de ses principaux challengeurs, dont le C4 Picasso.

Une opération séduction sans aucun doute, avec des atouts non négligeables. A cette occasion, les arguments présentés paraissent de nature à attirer l'attention d'automobilistes déjà fort exigeants sur ce segment, que ce soit en termes de technologie ou par référence aux critères d’habitabilité et de confort.

Grand Scénic, profilGrand Scénic sur neige
Grand Scénic

Grand Scénic : espace et confort au gré des circonstances  © Photos RP

La « vie à bord » présentée comme un leitmotiv par Renault

Critère décisionnel avancé et décliné par Renault, la « vie à bord », autrement dit l’affirmation franche du retour au plaisir associé au temps passé à bord d’un monospace rajeuni et restylé. Pour en convaincre ses adeptes, le constructeur met la barre assez haut en visant, pour ce véhicule, l’agrément de confort procuré habituellement par une berline.

Dans quel mesure un tel pari est-il tenu ? C’est ce que nous allons essayer de découvrir.

Pour la sortie de son nouveau Scénic, Renault vise donc à présenter et assoir de nouvelles références sur le marché. A cet effet, l’ordre de présentation traditionnel antérieur est inversée : le « nouveau Grand Scénic » est présenté avant son futur « petit frère », le « nouveau Scénic » prévu six mois plus tard.

Une façon d’enfoncer le clou en développant le concept de confort et d’espace qu’il s’agit d’affirmer prioritairement, quitte d’ailleurs à courir le risque de « phagocyter » en partie un autre modèle de la gamme, précisément dénommé « Espace », lequel pourrait bien en pâtir (mais il s’agit là d’une autre affaire)

Grand Scénic intérieur avantGrand Scénic planche de bord
Grand Scénic Contrôles

Grand Scénic : planche de bord et contrôles  © Photos RP

Silhouette et design épurés

Le style et le design demeurent, à l’évidence pour chacun, une affaire de goût. Le plus important étant, non pas de plaire à tout le monde, mais de plaire aux automobilistes qui se reconnaissent porteurs d’un certain goût ou style.

A cette occasion, il apparaît que la gamme Renault se redessine pour apparaître sous de nouveaux traits. Le nouvel air de famille s’inspire des évolutions que l’on a déjà pu constater sur les modèles de type « Estate », tels que Mégane ou Clio Estate, ou encore la nouvelle Mégane berline, à savoir un style plutôt fluide qui s’affine progressivement lorsque le regard parcourt le véhicule de l’avant vers l’arrière. Une façon pour Renault de donner du dynamisme aux véhicules de sa gamme.

La ligne choisie pour le Scénic abaisse le véhicule dans la mesure où - comme nous le verrons par la suite -, les passagers auront davantage l’impression de se trouver dans une position assise de berline, sans pour autant que soit compromise la sensation d’espace, ce qui aurait été bien entendu à l’opposé du but recherché.

La calandre du nouveau Scénic lui donne un aspect un peu plus agressif (à comprendre dans le sens de davantage de sportivité et de puissance) La fluidité de la ligne ne gomme pas quelques rondeurs ou formes pleines assumées qui, comparées à la précédente version, s’affirment notamment au niveau du haillon arrière. Par ailleurs, quelques touches spécifiques et distinctives, telles que antibrouillards sertis dans la carrosserie, enjoliveurs, poignées de porte chromées, montants en noir brillant et, à l’arrière, des feux en forme de « boomerang »

Vu de l’extérieur, le côté stable et "bien assis", ainsi que la robustesse du véhicule semblent  prédominer.

Accueil intérieur : choix entre 5 ou 7 places aménagées

De l’espace en plus, tel pourrait être le leitmotiv complémentaire. Signalons un empattement plus large de 34 mn par rapport à la version précédente procurant un confort indéniable pour les passagers, se caractérisant par un large rayon aux genoux (275 mm) ainsi qu’une appréciable hauteur sous pavillon de 842 mn (soit + 54 mn) Seul bémol, une position assise se rapprochant davantage de celle d’une berline, que de la façon fauteuil qui avait cours sur le modèle antérieur.

Cela dit, la modularité du nouveau Scénic est incontestablement l’un de ses points forts. Sa pleine (ou sur) mesure est donnée par la version 7 places. La modularité se distingue en particulier par la mise en tablette des sièges et  le réglage individuel des sièges de deuxième rangée qui offrent une course de glissière de 170 mn (soit deux fois plus qu’antérieurement), avec deux positions d’inclinaison de dossier.

A noter que la version sept places offre une « convivialité » particulière par la mise en tablette du siège central faisant ainsi table autour des quatre sièges arrière. Une fois les sièges de dernière rangée retirés pour laisser le volume nécessaire au coffre, la planche arrière enroulable et amovible vient judicieusement et esthétiquement recouvrir l’espace de rangement.

Confort et impression visuelle - La planche de bord joue sur une fluidité en forme de vague offrant une panoplie de commandes à portée de main. A noter un écran d’affichage de type écran plat d’ordinateur (de technologie TFT) qui peut être programmé pour donner, outre la vitesse (reproduisant le classique compteur circulaire) ou le régime moteur, de multiples autres informations.

Grand Scénic Optiques avantGrand Scénic optique arrrière
Grand Scénic sièges
Grand Scénic : signes distinctifs, extérieurs et intérieurs  © Photos RP

Le conducteur peut trouver sa hauteur d’assise dans une amplitude de variation de 70 mm., sachant aussi que le réglage lombaire est désormais disponible dès l’entrée de gamme.

Autre point important à signaler, des appuie-têtes « grand confort » offrent à tous les passagers une forme enveloppante remarquable (style fauteuil d’avion) Le nouveau Scénic est équipé en série de la climatisation automatique, extensible optionnellement en climatisation bi-zone.

A noter aussi de nombreux rangements (plus de 40) répartis dans tout l’habitacle, dont :

. 4 trappes sous plancher, boîte à gant éclairée et réfrigérée de plus de 11 litres, console centrale à coulissement, 6 poches sur les dossiers de sièges…

En option, et c’est une nouveauté marquante, deux offres de navigation Tom Tom © et Carminat Bluetooth © DVD, ainsi que l’aide au stationnement sonore et visuelle, caméra de recul et l’offre multimédia (qui va du « RadioSat » classique au haut de gamme « 3D sound » nouvelle référence du constructeur)

Motorisation et comportement routier

Avec le nouveau Scénic, dont l’empattement a été élargi comme nous l’avons vu, Renault a également réadapté le système d’amortissement. Celui-ci procure au véhicule l’excellent niveau de confort que nous avons pu apprécier au cours des essais. La direction assistée « 100 % nouvelle » s’est avérée souple et agréable.  Au sentiment d’aisance qui se dégage de l’ensemble, s’ajoute un sentiment de sécurité et de maîtrise pour le conducteur.

Trois motorisations essence  (du 110 ch au 140) et six diesel (du dCi 105 au dCi 160) sont proposées pour une déclinaison en 6 finitions :

A noter le nouveau Tce 130 essence (7.1 l. /100 km en consommation mixte), développé en collaboration avec Nissan, qui amorce une nouvelle forme d’optimisation dans le rapport  cylindrée / puissance développée.

Norme Eco2 – Les véhicules Scénic répondent aux critères de la signature Renault Eco2 (trois critères principaux : émissions de CO2 limitées, fabrication dans une usine certifiée ISO 14001, valorisation à hauteur de 95 % de la masse du véhicule en fin de vie et au moins 5 % de plastique recyclé dans la conception)


En résumé,

Avec son nouveau Scénic, Renault lance une opération de charme en direction des automobilistes adeptes du segment des monospaces. L’occasion de faire rimer voyage avec monospace et « vie à bord » avec confort d’une berline. 

Le véhicule se présente sous des lignes assagies, épurées… (le côté ludique et joyeux du premier Scénic a disparu pour laisser la place à une certaine forme de sérénité et d’assurance tranquille et, d’une certaine façon, plus marquée par l’élégance discrète)

Retour aussi vers quelques formes pleines (dont le haillon arrière) Un embourgeoisement relatif qui peut être considéré de bon ton, sans ostentation particulière. Nous pourrions dire que le Client du « premier Scénic » pourra, avec quelques années de recul, lui rester fidèle dans la perspective d’un nouveau rendez-vous séduction. En tout cas, le relookage et l’aspect mode-tendance du nouveau Scénic conduisent à lui consacrer ce regard attentif.

Comme nous l’avons vu, le confort a été privilégié. La technologie est présente et bien servie par le grand choix de motorisations proposées. A noter enfin, un effort sur le prix – maîtrisé et même en baisse – pour un véhicule toujours fabriqué en France dans l’usine Georges BESSE de Douai, site historique de production du Scénic.

René-Jans Rouzioux,
Mai 2009

Prix (en €) et options (à partir de la date de disponibilité, fin avril 2009)

NB - Les prix suivants sont ceux du Grand Scénic 5 places. Une règle simple pour avoir ceux du Grand Scénic 7 places : ajouter 700 €

Scénic
Authentique
Expression
Carminat *
Dynamique
Privilège
Jade
Essence
1.6 16 v 110 ch  20 400        
TCe 130 ch
23 100 23 59024 700 25 800  27 500 
2.0 16v 140 CVT 27 100   
   
Diesel    

 
dCi 105 ch 23 000 24 500 24 99026 100  27 500  
dCi 110 ch FAP 23 400  24 900 25 30026 500 27 000
dCi 130 ch   25 100 25 59026 700 27 800 29 500
dCi 130 ch FAP   25 500 25 99027 100 28 200 29 900
dCi 160 ch FAP   28 300 29 400 31 100
dCi 160 FAP BVA30 50032 200

* Carminat avec système de navigation Tom Tom

Abréviations : FAP = Filtre à particules ; BVA = Boîte de vitesse automomatique ;
                     CVT = Boîte de vitesse automatique à transmission continue.

Bonus-malus : 

- En diesel, les motorisations dCi 105 (135 g CO2) jusqu'à 130 (145 g) sont neutes, 
  au-delà, malus + 750 € ;

- En essence pour les motorisations 110 à 140 (de 177 g à 183 g de CO2 au 100 km), 
  le malus est de + 750 €

© Tecinfor.com - mai 2009, publication réservée aux sites Internet associés.

..................................................................................................................

Veuillez nous faire part des éléments que vous aimeriez trouver dans cette rubrique :

- pour cela, merci de nous laisser un message -






 



auto moto



auto moto



  Conditions générales - Qui ?Partenaires Contact Mentions légales
  Le plus grand choix d'annonces sur annoncesno1automoto.com - © Copyright EDRS 2004-2008
 © Edrs Edition et Tecinfor 2004-2008 -  automobile   annonces moto  immobilier  Voyages tourisme  infos presse news  petites annonces  edition