logo auto moto
Guide des sensations 600 sites
annonces auto moto
la plus large diffusion et le plus grand choix d'annonces sur Internet !
auto moto
accueil
mon compte FAQ ? les services publier une annonce voir les annonces forfait pro
contact
 Ajouter aux favoris
 les services



 fiches pratiques



 fiches techniques



 actualités infos




c


gtvt


N O U V E A U T E  Automobile : PEUGEOT

Peugeot 308cc : l'essai découverte
Peugeot 308cc

Le nouveau coupé cabriolet de Peugeot

Peugeot 308cc : une envie de liberté !

(Photo : 308cc, esprit détente et loisirs chics - RJR)

En présentant son nouveau coupé 306cc, Peugeot vise à conserver sa place de premier constructeur européen de coupés cabriolets. Une place qui ne doit rien au hasard puisque la marque dispose d'une expérience plus que respectable (soixante dix ans) sur le sujet. C’est au cours de la décennie écoulée que cette tradition s'est affirmée avec les coupés 206cc et 307cc.

g6

 Un regard sur la ligne

308cc rouge de profil 308cc blanche décapotée
308cc blanche profil arrière

308cc : une ligne racée qui attire le regard  © Photos RJR

Une ligne racée qui attire l‘attention, voici pour l‘impression d‘ensemble. D'aucuns pourront regretter que le dispositif permettant la transformation du coupé en cabriolet soit gourmand en place avec, pour conséquence, un début d'embonpoint à l'arrière du véhicule, contrebalancé cependant par un galbe qui redescend progressivement (nous verrons ultérieurement les performances du dispositif)

Pour notre part, nous considérons plutôt que les designers de Peugeot s'en sortent bien. Ils ont joué la carte d'une ligne effilée, plongeante vers l'avant. Vue sous cet angle, la partie arrière vient confirmer un a priori plutôt favorable quant à l'assise et au maintien du véhicule, procurant par avance une bonne impression d’aisance, de tenue de route et de confort.

Sur ce véhicule, l'on retrouve bien entendu les caractéristiques esthétiques de la marque et de la berline, la 308, dont elle est issue, avec quelques particularités qui - fonction coupé oblige -, font ressortir son originalité dont une baie de pare-brise très effilée et enveloppante, en particulier pour les passagers avant, ainsi que deux longues portières, et, à l'arrière, des optiques de phare en forme de losange arrondi aux angles. Le double échappement complète la touche sport, ainsi qu’une belle ligne (en position haute) d’avertisseurs lumineux de feux stops (ligne composée de diodes électroluminescentes)

Destination Plaisir

308cc blanche convertible 308cc blanche décapotée
308cc rouge poste de pilotage

La conversion du coupé en cabriolet  © Photos RJR

Belle à l'extérieur, comme cela vient d'être dit. Belle aussi - et qui plus agréable et plaisante - à l'intérieur, telle pourrait être la devise de la 308cc, pouvant résumer sa présentation. Après la bonne impression externe, ce qui frappe dès le contact immédiat avec l'habitacle, c'est son excellent niveau de finition. Le conducteur découvre les contours harmonieux d'une planche de bord agrémentée par les arrondis qui épousent la forme des instruments de mesure. Pour finir, le regard vient embrasser les surpiqures de ses finitions cuir. A titre d'illustration, voici quelques indications sur l’ambiance et le confort intérieur : cuir noir profond contrastant avec l'environnement extérieur, ou bien encore l’ambiance suave de cette finition « cuir fauve » qui sied si bien, par contraste, avec la blancheur du revêtement de la carrosserie avec laquelle elle est proposée. A ce sujet, les peintures qui ont plus particulièrement retenu notre attention sont les suivantes : blanc légèrement nacré, rouge soutenu et, pour le contraste, la livrée noire.

Reste à prendre en mains cette belle mécanique qui invite à la découvrir une fois sortie de son écrin. Cependant, une interrogation vient immédiatement à l'esprit : belle certes, mais quid de ses qualités de coupé et de sa réactivité, notamment s’il s’agit d’affronter ciels voilés et caprices du temps ? Dans le cas présent, nous ne devrons pas attendre bien longtemps avant d'avoir la réponse. 

Impressions et sensations

308cc blanche coupé 308cc blanche cuir noir
308cc compteur nuit

308cc : une palette de contrastes et sensations  © Photos RJR et Peugeot Presse

En effet, en ce jour de juin, notre essai de la 308cc se déroulait au sud de la Côte d'Opale, dans un triangle compris entre Le Tréport, l'intérieur des terres et la station balnéaire de Mers les Bains. Le début d’un bel d’été pour un temps plutôt ensoleillé recouvert, par intervalles, de quelques nuages moutonneux. L’astre solaire en était encore à sa période de « préchauffage » Il parvenait tout juste à dissiper le fond d'air frais laissé par les brumes du matin (Signalons à l’attention de nos lecteurs - touristes lorsque l’occasion s‘y prête -, la proximité de l’envoutante Baie de Somme, réserve naturelle et paradis des oiseaux en dehors de périodes de chasse)

Place à la découverte… Ouverture des portes, coup d’œil sur les instruments de bord, réglages des sièges et des rétroviseurs, prise en mains, contact, ouverture du toit escamotable et rangement du mécanisme en 21 secondes (cette manœuvre peut aussi s’effectuer ou se poursuivre en roulant à condition que le véhicule n’ait pas encore atteint les douze km/h, c‘est-à-dire roule quasiment au pas)

Nous rejoignons ainsi la route pour apprécier, déjà, la souplesse de conduite de la 308cc. Voici un détail qui a son importance : bien que les ingénieurs de Peugeot ait veillé au grain, c’est-à-dire en particulier à la maîtrise des turbulences d’air (baie de pare-brise enveloppante et dispositif « stop air » de série), ils ont jugé utile d’ajouter un aménagement complémentaire inédit sur cette gamme de véhicule ; un chauffe nuque baptisé « Air wave » Il s’agit d’un dispositif de ventilation d’air chaud intégré aux sièges. Dans leur partie supérieure, ceux-ci présentent un orifice de sortie d’air au niveau des épaules et de la nuque (pilote et passagers sont concernés au même titre) Côté pratique, le réglage de la température de l’air s’effectue très facilement grâce à une molette qui tombe sous la main du conducteur, dans le prolongement de la console centrale.

Autre « douceur » de conduite, le pommeau du levier de vitesses (pour une boîtes à six rapports) est en aluminium poli et satiné. Il vient confirmer le soin apporter à l’aménagement intérieur (dont les superbes finitions cuir dont nous avons déjà parlé) Côté pratique, un bouton également accessible par le conducteur permet d’abaisser ou de relever toutes les vitres simultanément.

Sous l’angle du dynamisme de conduite et de la réactivité, les qualités de la 308cc nous sont apparues très convenables. Nous avons cependant noté des délais de réponse et de sportivité moindres que ceux que nous pouvions probablement attendre. Il est vrai que le poids du véhicule y contribue (de 1.500 à 1.600 kg selon les versions) En revanche, il convient de remarquer l’excellente assise et fermeté de sa carrosserie, son adhérence et tenue de route sans reproche 

Privilégiant - comme nous l’avons vu - le confort et l’agrément, la 308cc n’en dispose pas moins d’un coffre de 465 litres en configuration coupé, ramené à 266 litres en configuration cabriolet.
      
Motorisation

L’agrément de conduite et les performances de la 308cc sont, comme on s’en doute, étroitement liées à sa motorisation. La version essence : 1.6 THP 150cv (le moteur est le fruit d’une collaboration avec BMW), offre cependant un peu moins de couple. D’aucuns pourront préférer la motorisation diesel, 2.0 HDI 140 cv. Les deux modèles sont équipées de la même boîte manuelle à six rapports. Pour information, une motorisation alternative (120 cv) est prévue à compter de fin 2009 - début 2010..
 
En résumé,

Avec son design agréable et l’excellente qualité de ses finitions, la 308cc se pose en challenger de qualité face à ses consœurs allemandes. Sportive sans excès, elle participe volontiers à une conduite agréable.

Bonne routière, elle affirme ses qualités d’accueil et de confort (4 vraies places avec toutefois une petite réserve pour les jambes des passagers arrière si ceux-ci dépassent le mètre quatre vingt) Son toit en dur - complètement escamotable - vient conforter sa sécurité.

Un véhicule à vocation détente, pour s’offrir le luxe d’une découverte qui permet de s’affranchir des barrières entre l’habitacle cosy et la beauté sauvage des paysages qu‘il traverse.


Reste le prix, compris dans une fourchette de 27.000 0 34.000 € . A notre avis, un positionnement qui se justifie compte tenu du très bon niveau des prestations offertes, sachant aussi que le segment des coupés cabriolets demeurent un marché de « niche »

Entre disposer d’un cabriolet, investir en Bourse ou épargner, il faut savoir choisir… le moment opportun, celui qui procure le plus de sensations !

René Jans Rouzioux,
Juillet 2009

© Tecinfor.com - Juillet 2009, publication AnnoncesNo1 automoto et sites Internet associés.

..................................................................................................................

Veuillez nous faire part des éléments que vous aimeriez trouver dans cette rubrique :

- pour cela, merci de nous laisser un message -






 



auto moto



auto moto



  Conditions générales - Qui ?Partenaires Contact Mentions légales
  Le plus grand choix d'annonces sur annoncesno1automoto.com - © Copyright Edrs Tecinfor 2004-2011
 © Edrs Edition et Tecinfor 2004-2008 -  automobile   annonces moto  immobilier  Voyages tourisme  infos presse news  petites annonces  edition