logo auto moto
Zbv
600 sites
annonces auto moto
la plus large diffusion et le plus grand choix d'annonces sur Internet !
auto moto
accueil
mon compte FAQ ? les services publier une annonce voir les annonces forfait pro
contact
 Ajouter aux favoris
 les services



 fiches pratiques



 fiches techniques



 actualités infos




c1


gtvt


N O U V E A U T E  Automobile : le nouvel HONDA CR-V, l'essai découverte
   

Nouvel HONDA CR-V : la mutation en SUV *

Stylé et innovant, il renferme un concentré de technologie

* SUV : (Sport Utility Vehicle) Véhicule Sport & Loisirs
  (notre photo : Honda CR-V en tenue de soirée)
HONDA CR-V : La mutation

Espèce en voie de mutation, l'allure générale du nouvel Honda CR-V a de quoi surprendre, agréablement précisons-le. Au stade des apparences, une première question se pose : «  Où se trouve désormais logée la roue de secours, jadis considérée comme le signe distinctif des 4x4 et, en particulier, du CR-V de la génération antérieure ? » Il sera répondu à cette question plus avant dans cet article, ainsi qu’aux interrogations plus fondamentales
que le lecteur est en droit de se poser.

Pages et sites favoris vos autres pages
 &  sites favoris sont > iCi
 
g3

Manière caricaturale d'aborder la question ? Pas si sûr. Nul - ou presque – ne l'ignore désormais : les véhicules de cette catégorie répondent à des critères d'image. C’est à l’intérieur de cette image que s’investit en général un homme ou une femme que l’on qualifiera plutôt d’actif ou de dynamique. Des clichés sans doute, mais pas seulement. « Véhicule » d’une image sociale, celle de la réussite, à l’occasion perçue comme un tantinet provocatrice (en particulier s’agissant des gros gabarits) Nuançons cependant : lorsqu’il s’agit de provoquer … l’envie de celles et ceux qui rêvent en secret de pouvoir y accéder. En tout cas, il ne s’agit pas, ici, de porter des jugements de valeurs, mais, plus prosaïquement, de dire qu’il faudra penser à s'acquitter, lors de l’achat, d'un « pack »  d'obligations contributives (dont les fameuses taxes fiscales  proportionnelles à la consommation d'engins parfois tout aussi volumineux que flambeurs)

S’agissant du Honda CR-V, l'impression est différente, Dès l’abord, on sent qu’il s'est passé quelque chose. Rien d'agressif ou de délibérément provocateur pour le quidam moyen. Le sens de la nuance prévaut. La respectabilité aussi.

La tête et les roues d'un « animal racé »

optique capricieuse et jantes en alliage pour un véhicule prêt à réagir sur sollicitation

Le Honda CR-V aurait-il gommé toutes les aspérités ? Eh bien non. Nous avons été sous le charme de sa classe et de ses formes dynamiques. Rien d'avachi. Au contraire, une allure alerte et des muscles suffisamment saillants, mais sans trop, Une optique capricieuse encastrée dans une calandre originale qui reflue en deux temps. De quoi séduire l'élément féminin, et pas seulement.

Osons la comparaison : de profil, il aurait même quelque chose de félin, se montrant près à bondir, y-compris et surtout lorsqu'il s'avance sur un plan incliné. Des lignes harmonieuses et finement travaillées jusque dans la partie vitrée qui va en s'estompant. L'animal apparaît tout aussi bien posé sur ses jantes en alliage. Pour qu'on le remarque aussi de profil et de l'arrière, des catadioptres hauts et effilés s'en vont jusqu'à son plafond, telles le feraient des défenses dissuasives de l'éléphant qu'il n'est pas.

Ces comparaisons paraîtront sans doute flatteuses. Aurions-nous fumé la moquette du véhicule ? Rassurons le lecteur : ce n’est pas le cas. Vu de l’extérieur, le véhicule est incontestablement réussi. Cependant, voyons si les bonnes intentions initiales seront confirmées lors de la poursuite de l’examen.

Pages et sites favoris vos autres pages
 &  sites favoris sont > iCi
 
g3

Un intérieur spacieux, élégant et soigné

et une roue de secours galette dissimulée sous un coffre à bagages sur deux niveaux

Nouvelle impression : à l’intérieur aussi, l’élégance est au rendez-vous. A l'évidence, si l'on considére la facture d'ensemble, le constructeur a souhaité franchir quelques marches en direction d’un podium où l'habitabilité et le confort servent de référence.

Le design intérieur s‘avère plaisant. Le tableau bord se distingue par ses cadrans visuels tournés vers l’efficacité, donc utiles au conducteur : circulaires pour le compte-tours et l’indicateur de vitesse, linéaires, façon potentiomètres gradués, pour les indicateurs de consommation instantanée et cumulative. Un bloc central surmonté de deux aérateurs s'avance vers l'intérieur pour proposer un ensemble GPS caméra (sur les modèles haut de gamme) ainsi que des éléments radio Cd, jusqu’à mettre à disposition un levier de vitesse accessible et bien positionné. L'habillage du tableau de bord présente un façonnage doux et souple au toucher (mousse sous jacente) Le tableau de bord et les contre portes jouent avec les doubles tons (harmonie de tons noirs ou contraste de beige et de tons bleutés en fonction des finitions qui nous ont été présentées) La finition des sièges respecte l‘harmonie de l‘ensemble..

A noter également le confort étudié aussi bien pour le conducteur que pour ses passagers. En particulier, les passagers assis à l’arrière disposent d'un espace ample susceptible de les mettre à l’aise et à l'abri, y compris de toute sensation de claustrophobie.

le conducteur maîtrise un tableau
de bord fonctionnel flanqué d'une console centrale aux proportions généreuses


Concernant l’espace de stockage, le CR-V s'avère généreux et astucieux. Tout d’abord, il inaugure un système double niveau pour son coffre à bagages. Disponible sur tous les modèles, il se compose d’une large tablette amovible située à 330 mn du plancher (pour donner; par exemple, la possibilité de ranger une poussette standard). Non utilisée, la tablette peut être retirée ou rangée dans le logement du plancher (nous y retrouvons l’emplacement de la roue de secours galette, ce qui, pour mémoire, constitue une réponse à la question posée en début de cet article)

A noter : le CR-V abandonne la porte arrière à charnières latérales pour un avantageux haillon façon monospace. La porte arrière ne supportant plus la traditionnelle roue de secours, la longueur totale du véhicule s’en trouve aussi légèrement réduite (longueur 4.53 m soit –105 mm par rapport à la version antérieure ; hauteur : 1.67 soit –37 mm ; largeur : 1.82 m soit + 35 mm )

Motorisation et essais

Deux motorisations sont proposées sur ce CR-V de troisième génération : un 2.0 litres essence (2.0 i-VTEC) et le 2.2 litres i-CTDI. Nous reviendrons sur leurs principales caractéristiques.

Que peut-on attendre de ces motorisations, combinées avec les boîtes de vitesse qui leur sont associées ? Tout d’abord, parlons des éléments positifs. De l’avis général, la performance est au rendez-vous pour la version diesel. La boîte manuelle 6 rapports se montre particulièrement bien étagée, ce qui confère une bonne réactivité et une optimisation en relation avec la puissance du moteur. La boîte pallie donc avantageusement à une motorisation sans doute moins puissante que celle rencontrée sur des 4x4 de plus haut de gamme, avec ici l’avantage d’une consommation de carburant optimisée, donc réduite.

En ce qui concerne la version essence et sa boîte automatique à cinq rapports, disons-le d’emblée : les « stakhanovistes » de la mesure de performance seront pris à contre-pied. En effet, en la matière il n’y a pas de mesures particulières à effectuer car son comportement induit un style de conduite fort différent : plutôt fluide, voire peu réactif, et, en tout état de cause, sans recherche d’effet de performance à tout prix. Cela paraîtra probablement surprenant pour ce créneau de véhicule et pour le public traditionnellement visé. On est en droit de s’interroger si cette version n’est pas plutôt destinée au marché Nord-américain ? A moins que le CR-V essence n’anticipe un style de conduite plus économique ou davantage conforme aux nouvelles normes de réglementation en relation avec la vitesse autorisée sur route (radars et sécurité obligent !)

Sur le plan de la conduite, le CR-V est conforme à ce que son concept laisse présager. Un confort de conduite en phase avec son positionnement, de type mixte : SUV plus berline. A ce titre, il s’éloigne des pistes et des raidillons (où la transmission intégrale, DPS double pompe, se déclenchera si nécessaire) pour rejoindre la route où ses qualités aérodynamiques améliorées seront appréciées (10 % de gains réalisés)

A noter, et cela découle de ce qui vient d’être dit, une sobriété améliorée par rapport à son prédécesseur : 8.1 et 8.2 l/100 km respectivement pour les modèles à boîte manuelle et à transmission automatique contre 9.0 et 9.3 l. pour l‘« ancien » CR-V. Progression également de performances (0 à 100 km en 10.2 s en boîte manuelle)

Enfin, élément de plus en plus considéré, les ingénieurs de chez Honda ont réussi à contenir les émissions de CO2 des motorisations sensiblement en dessous des 200 g/km, autrement dit en deçà de la barrière fatidique derrière laquelle doit désormais se réfugier tout « moteur citoyen »

Style et Innovations : un « concentré » technologique

Compte tenu de ce qui vient d’être dit, il aurait été surprenant que le CR-V ne nous parvienne sans un lot d’innovations à la clef. C’est d'ailleurs le cas. Elles sont principalement au nombre de quatre (pour l’essentiel tournées vers l’amélioration de la sécurité). Hélas, pourrions-nous dire, elles ne retrouveront pas sur tous les modèles :

- AFS (Adaptive Front Ligting System) ou Système de Phares avant Actifs, destiné à améliorer l’éclairage et la visibilité sur routes sinueuses. Lorsque le conducteur négocie un virage, par exemple à droite pour les besoins de la démonstration, le feu de croisement droit pivotera jusqu’à vingt degrés sur la droite, tandis que le feu gauche restera dans l’alignement du véhicule ;

- ACC (Adaptive Close Control) ou Régulateur de vitesse adaptatif. Lorsque le radar de contrôle situé à l’avant (derrière le logo H) détecte le véhicule qui précède, il envoie un signal ayant pour objet de provoquer la décélération du CR-V. Le système avertit en outre le conducteur au moyen de signaux visuels et sonores ;

- Plus fort encore, le CMBS (Collision Mitigation Brake System) ou Système de Freinage d’Urgence Assisté prend la main en lieu et place du conducteur, cependant jusqu’à une certaine limite (équivalent à 0.6 jet ; à titre de comparaison, le freinage complet « enverrait » 1 jet) Ce système, très élaboré, est particulièrement spectaculaire à tester (à la fois pour le conducteur et, plus encore, pour le passager) En même temps, la ceinture du conducteur se resserre en plusieurs à-coups (prétensionneur à commande électronique) avant de venir retenir celui-ci fermement contre le siège (mieux vaut être prévenu !) ;

- Enfin le TSA ou système d’aide à la stabilisation du véhicule lorsque celui-ci tracte une remorque. L’objectif visé étant, bien entendu, de contrecarrer tout effet de louvoiement de la remorque. Le système permet de rétablir la situation (mettre fin à l’oscillation) en combinant réduction de la puissance moteur et freinage approprié.

En résumé,

Honda semble bien avoir marqué des points en réussissant la métamorphose de son CR-V qui, dans sa version 3, arrive avec de nombreux atouts pour séduire.

Tout d’abord, un nouveau look, un style et de la personnalité. Plus compact aussi, sans vouloir en imposer (plus court de 10 cm, centre de gravité abaissé de 25 mm), le CR-V a d’autant plus fière allure qu’il apparaît mieux profilé et plus fluide. Le confort et l’habitabilité sont au rendez-vous. Les innovations technologiques, telle l’assistance au freinage d’urgence, apportent des plus appréciables (hélas réservés pour l’instant au haut de gamme) Cependant les ingénieurs de chez Honda n’ont pas hésité à introduire de nouveaux matériaux (exemple : caisse intégrant des aciers au carbone afin de réduire son poids, ne serait-ce que de 30 kg, tout en améliorant sa résistance) Un véhicule qui ne fait donc pas de concession à la sécurité.

Autrement dit, un sérieux concurrent sur le marché des 4x4 et SUV, voire même, à la marge, sur celui des monospaces compacts. Un véhicule pourvu d’une garantie de 3 ans. Avis aux amateurs !

Disponibilité à partir de janvier 2007, en deux motorisations :

-    Essence 2.0 i-VTEC, boîte automatique à 5 rapports ;
-    Gazole 2.2 litres i-CTDI (140 CV à 4000 tr/mn), boîte manuelle 6 rapports.

Précisons en outre que le CR-V est disponible en cinq finitions : Confort, Sport, Executive, Luxury et Innova.

Sur les finitions Executive, Luxury et Innova, l’on retrouvera aussi un système de navigation par satellite, un écran tactile de 6.5 pouces, la connectivité Bluetooth et la reconnaissance vocale. Les capteurs de stationnement seront quant à eux disponibles sur les finitions Luxury et Innova. Le Système assisté de Freinage d’urgence n’est disponible que sur le haut de gamme. Toutefois, le VSA, c'est-à-dire le système de contrôle de trajectoire permettant au conducteur de mieux maîtriser les virages, est disponible sur toutes les modèles.

J-R Rouzioux,

(C) Tec Info Com, octobre 2006, publication réservée aux sites Internet associés.

Finitions et gamme de prix indicative (en € TTC, information Constructeur, nov. 2006)

5 portes Finitions
Essence Confort Sport Executive Luxury Innova
CR-V 2.0 i-VTEC 26 500 28 500 31 000 34 500 37 500
Diesel
CRV- 2.2 i-CTDI 29 000 30 000 33 000 36 000 39 000

NB - En version Essence, le CR-V est disponible en boîte automatique, et en boîte manuelle pour la version Diesel.
..................................................................................................................

Veuillez nous faire part des éléments que vous aimeriez trouver dans cette rubrique :

- pour cela, merci de nous laisser un message -


Partenaires


annuaire

Liens





 



auto moto



auto moto



  Conditions générales - Qui ?Partenaires Contact Mentions légales
  Le plus grand choix d'annonces sur annoncesno1automoto.com - © Copyright Edrs et Tecinfor 2004-2011
© Edrs Edition et Tecinfor 2004-2008 -  automobile   annonces moto  immobilier  Voyages tourisme  infos presse news  petites annonces  edition